La dernière guérite

Le peloton de la dernière guérite a fait son apparition au sein des rangs de la Marche Saint-Victor dans le courant des années 1980.

Historiquement

Les régiments des chasseurs-flanqueurs étaient constitués par les membres de famille de garde-forestiers. Il s’agissait d’une unité d’infanterie en ligne. L’uniforme porté par ces soldats napoléoniens correspond en tous points à celui porté actuellement par la dernière guérite. Il s’agit d’un habit vert avec passepoils jonquille. La coiffe est un shako avec un plumet vert surmonté de jaune.

Flanqueurs 2018
Flanqueurs 2018

Un costume remplacé

Initialement l’uniforme porté par les membres du peloton était celui des voltigeurs. Cet uniforme se distinguait notamment par la couleur de ses épaulettes, vertes, et son col jaune. La coiffe liée à l’uniforme se distinguait également de celle des autres pelotons puisqu’il s’agissait d’un shako. Ensuite, l’uniforme de voltigeur a été remplacé par celui des chasseurs-flanqueurs.

Cet uniforme se distingue des autres par ses épaulettes en tissu souple, ce qui constitue une facilité pour le port de la statue de saint Victor.

Dernière guérite 2015

 

Le St-Victor porté par les Flanqueurs
Le St-Victor porté par les Flanqueurs

Comme son nom l’indique

La dernière guérite est le dernier peloton de la colonne formée par la compagnie lors de son déplacement. Mais il ne s’agit là de sa principale caractéristique, la dernière guérite a en effet l’honneur de porter l’imposante statue de saint Victor lors de la procession du 15-Août.

Une fierté

Pour ses membres, il s’agit d’une véritable fierté de pouvoir honorer le saint patron du village en l’amenant aux quatre chapelles positionnées aux extrémités du village avant de rentrer solennellement la statue dans l’église du village qui lui est dédiée.

Anecdote : pour se donner du courage dans les côtes les plus pentues du village, les porteur ont recours à de la potion magique qui leur est délivrée par leur délicieuse cantinière.